Partagez | 
 

 Knockin' on Heaven's door [Emma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
MEMBRE
" Peter Pan "

Voir le profil de l'utilisateur

ღ Colombes : 12
Date d'inscription : 02/10/2016




MessageSujet: Knockin' on Heaven's door [Emma]   Lun 3 Oct - 22:12



Knockin' on Heaven's door
Pas cours demain ! Tout va bien ? C’est le message qu’il reçut de la fille du principal, le soir du tremblement de terre. Le lycée fermait une journée en raison des dégâts causés par la catastrophe. L’avantage de siéger au Bureau des Élèves, et d’être aussi sociable que Peter Evans, c’est qu’il connaissait quasiment tous les étudiants et que tous les étudiants le connaissaient. Même s’il avait sa bande d’amis, il se faisait un peu le bon copain de tout le monde par soucis d’intérêt : chacun pouvait avoir son utilité. Peter se chargea de faire passer le message à son répertoire, devenant le sauveur du jour des élèves. « Lycée fermé demain, j'espère que tout le monde va bien. Bonne grasse mat’. Peter E. »  Le soucis d’être le passeur de mots, avec tous ces numéros, ce fut de se faire spammer sa boite de réception par des réponses plus ou moins formelles (Merci Peter), ou plus ou moins débiles (You’re my hero !). Comme Emma Swan faisait aussi partie des destinataires de l’info, elle était désormais au courant que Peter avait son numéro, bien qu’il ne lui eut jamais demandé. Au fond, il espérait que cela l’agacerait, lui qui aimait bien faire dans la provocation.

Après avoir passé la nuit dans son repère, Peter rentra au bercail le temps de prendre une douche et d'enfiler de nouveaux vêtements. Dehors de si bon matin, en jean et chemise, on aurait crut qu’il se rendait justement en cours. Loin de là, il lui fallait mener sa petite enquête sur l’étrange événement qui s’était produit la veille. Il savait qu’il n’était pas le seul à avoir senti le flux de magie accompagnant le tremblement de terre. Son père avait dû le sentir aussi, mais le lycéen était trop orgueilleux et rancunier pour aller le voir et demander son avis. Dur, dur, la vie loin de Neverland, cette île où il savait tout, où il était tout puissant, omnipotent. Evans détestait l’inconnu… À cause de son besoin presque maladif de savoir ce qu’il se passe, et qui fait quoi (des informations facilement accessibles à Neverland), l’ado contournait la difficulté par la courtoisie et la sociabilité. En discutant au Granny's diner avec quelques habitants, autour d’un café, il apprit qu'on avait remarqué la présence inhabituelle d’un petit garçon, jamais aperçu auparavant. Dans un patelin comme le leur, les nouveaux se remarquent tout de suite, surtout si ce sont des gamins. Peter, qui vagabondait dans la forêt avec quelques fidèles camarades au moment de l’incident, s’était trouvé loin du tumulte et n’avait donc pas pu rencontrer l’intrus.

Après la description qu’on lui en fit, Evans prétendit que le petit nouveau était quelqu’un de sa connaissance, issu d'une autre ville, et demanda plus d’informations sur son nouveau lieu de résidence (que personne ne connaissait, comme par hasard). Souhaitant se rendre plus utile que les autres, la serveuse Ruby lui indiqua les personnes susceptibles de le savoir : celles qu’elle avait aperçu parler avec le petit, et Peter retint un sourire amusé en entendant le nom d’Emma Swan. Tiens donc. En partant à la pêche aux infos, il joindrait l'utile à l'agréable. Peter attendit midi pour dégainer son portable et envoyer un message à ses amis, pas seulement les plus fidèles, afin d’avoir le plus de retours possibles : « Que fait Emma S. ? ». Typique du garçon sans gêne qui invite les autres à stalker une pauvre nana qui n’a rien demandé. Quelques réponses ne tardèrent pas à fuser. Manifestement, des garçons avaient croisé les grands potes d’Emma, Alexander et compagnie, mais elle ne trainait pas avec. On présumait qu’elle était restée chez elle. Avec le cumul d’info, Peter présuma mieux encore : Emma était seule. C’était le moment idéal pour lui payer une petite visite. Ni une ni deux, le jeune homme était déjà devant chez elle. Il toqua à sa porte, et fut déjà armé de son sourire aimable lorsqu'elle ouvrit.

« Salut Emma. Content de te voir », commença t-il, comme s’il découvrait par hasard qu’elle était bien chez elle, « je m’inquiétais pour toi. Difficile d’avoir de tes nouvelles avec la fermeture du lycée... Tu me laisses entrer ? », ajouta t-il en levant un sourcil interrogateur, son sourire charmeur s'accentuant légèrement.

Il s’attendait suffisamment à un refus pour que sa main soit préparée à bloquer le battant si la jolie blonde comptait lui fermer la porte au nez.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
FONDATRICE
" Blanche-Neige et les 7 nains "

Voir le profil de l'utilisateur

ღ Colombes : 238
Date d'inscription : 12/09/2016
Age : 31




MessageSujet: Re: Knockin' on Heaven's door [Emma]   Lun 3 Oct - 22:48

Emma était encore dans son lit lorsqu’elle reçut un sms de Peter Evans disant qu’il n’y avait pas cours à cause du tremblement de terre de la veille mais ça, elle le savait déjà grâce à son oncle puisque c’était la maire qui avait pris cette décision. La jeune fille ne prit même pas la peine de répondre au garçon. Lui, un élève modèle ? Bizarrement, elle avait bien du mal à y croire et il lui parlait parfois avec un sourire charmeur, elle ne savait pas pourquoi mais elle avait envie de lui en coller une ! Le pire, c’était que malgré son petit côté on va dire « faux-cul », elle en pinçait grave pour lui. Ses amis étaient partis à la pêche des fins heureuses à rétablir et elle n’avait pas souhaité les accompagner. Trop d’émotion en une journée hier, elle avait besoin de se retrouver seule et au calme ! Pour ça qu’elle leur avait demandé de promener en même temps Lucky et qu’il était une bonne idée pour trouver des fins heureuses à rétablir ! Elle était encore dans son lit alors qu’il était passé midi lorsque quelqu’un sonna à la porte. Toute décoiffée, pas maquillée et encore en pyjama « pikachu », elle se leva et alla ouvrir, se fichant pas mal de ce que l’on pourrait dire de son pyjama. Elle l’avait fait plein de fois à New York et elle n’en était pas morte. A peine ouvrit-elle légèrement qu’elle vit une partie de tête qui lui disait quelque chose… Peter Evans ! Son humeur devint soudainement taquine et sans lui laisser le temps de parler, elle referma vite la porte. Puis, attendit environs cinq minutes avant de rouvrir.

- Quoi ? T’es encore là ?
Peter :
« Salut Emma. Content de te voir »
- Tu veux quoi ?
Peter :
« je m’inquiétais pour toi. Difficile d’avoir de tes nouvelles avec la fermeture du lycée... Tu me laisses entrer ? »
- Ça dépend ! J’ai quoi en échange ?

Elle avait bien eu le temps de l’observer et même si tout le monde disait que c’était un gentil garçon, son détecteur de mensonge intégré dans son cerveau lui disait le contraire. Elle lui lança un petit regard un peu provocateur. Elle-même ne savait pas vraiment si elle allait le laisser entrer ou non, bien qu’une partie d’elle en crevait d’envie.


Pyjama pickachu:
 



_________________
My parents and me


And my futur !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE
" Peter Pan "

Voir le profil de l'utilisateur

ღ Colombes : 12
Date d'inscription : 02/10/2016




MessageSujet: Re: Knockin' on Heaven's door [Emma]   Mar 4 Oct - 0:06



Knockin' on Heaven's door
Peter l’avait connue moins aimable, c’était presque une surprise qu’elle le prenne comme ça. S’inviter chez une fille de la sorte, alors qu’il n’était qu’une connaissance, on avait dépassé haut la main le stade de goujat. Pourtant Emma avait l’air de ne pas trop lui en vouloir. Elle était joueuse, une humeur qu’il avait toujours particulièrement apprécié chez les autres, lui-même étant très joueur. Peter avait bon flair pour savoir quand il plaisait à quelqu’un, il mettrait sa main à couper que c’était le cas pour Emma. Il avait même l’impression qu’elle s’en cachait à peine, un peu comme lui, qui lui faisait ouvertement du charme. Alors, finalement, elle jouait ? Bien.

« Ça dépend ! J’ai quoi en échange ? »

Plutôt que répondre immédiatement, Peter prit le temps de s'intéresser à l’accoutrement qu’elle portait, l’air moqueur.

« T’es encore en pyjama ? », rétorqua t-il, sarcastique.

Question absolument rhétorique. Il se mordilla la lèvre, le regard taquin. Evidemment qu’elle espérait plutôt une autre réplique que cette remarque un peu désobligeante, il en avait conscience, mais Peter savait toujours se rattraper. Ne lui laissant pas l’occasion de l’envoyer promener, il fit un pas vers elle et accepta de revenir à leurs petites affaires.

« Que puis-je te donner en échange, hm… ? », murmura t-il en faisant mine de réfléchir, les sourcils légèrement froncés.

Doucement, il se rapprocha davantage en regardant vers le sol, l’air de rien (ou l’air de quelque chose). Lorsqu’il releva les yeux pour planter son regard clair et rusé dans le sien, leurs visages étaient proches. Peter avait cette fâcheuse manie d’empiéter sur l’espace vitale de ses proies, que ce soit pour les charmer ou les intimider. Les plus téméraires arrivaient à lui faire face sans se dérober, mais ils n'étaient pas si nombreux.

« Je suppose que ma simple compagnie n’est pas une réponse valable ? », ajouta t-il tout bas avec un air faussement désolé, un léger sourire paradoxalement arrogant relevant ses lèvres. En temps normal, il pouvait être bon comédien, mais l'absence d'effort était évidemment volontaire.
« Tant pis. »

Bien sûr que si, sa compagnie aurait largement suffit à la jolie blonde, mais celle-ci était sans doute trop fière pour l’admettre. Le problème avec Peter, c’est qu’un « non » ne constituait pas une réponse valable non plus. Alors, sans plus de cérémonie, le garçon s’invita et la dépassa carrément. Il ne lâcha son regard qu’au dernier moment, continuant sa marche dans le hall d’entrée en observant un peu autour de lui, comme on entre dans un musée. Oui, il était sans gêne.

« Je vois que vous avez eu le temps de ranger. La boutique de mon père est encore un vrai fiasco avec ce qu’il s’est passé hier… », conta t-il distraitement.

Il avait aussi le chic de ne pas aller droit au but.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
FONDATRICE
" Blanche-Neige et les 7 nains "

Voir le profil de l'utilisateur

ღ Colombes : 238
Date d'inscription : 12/09/2016
Age : 31




MessageSujet: Re: Knockin' on Heaven's door [Emma]   Mar 4 Oct - 0:37


Il arrivait parfois à Emma d’être joueuse et là, elle avait choisi de l’être ou du moins une partie d’elle avait fait ce choix. Peter ne répondit pas tout de suite à sa dernière question, préférant lâcher un commentaire sur l’accoutrement de la jeune fille. Elle hocha des épaules avant de répondre d’une manière un peu désinvolte :

- Ouais et alors ? On n’a pas cours ! Autant faire comme je veux chez moi !

Le jeune homme fit un pas vers elle, faisant mine de réfléchir mais Emma fronça légèrement les sourcils comme si elle s’attendait à un mauvais coup et dans un certain sens, elle n’avait pas tort de se méfier. Tandis qu’il continuait à avancer, ils se retrouvèrent face à face, les yeux de Peter plantés dans ceux d’Emma, leurs visages très proches de l’un l’autre. Emma tenta de ne rien laisser transparaître. Il faut dire qu’elle ne s’attendait pas à un tel rapprochement mais elle resta sur ses gardes.

Peter : « Je suppose que ma simple compagnie n’est pas une réponse valable ? Tant pis ! »

Elle allait répondre mais ce dernier s’invita de lui-même à entrer chez elle, sans la qutter du regard, ce qui eut pour effet de faire accélérer son rythme cardiaque pendant quelques secondes. Poussant un soupir, l’adolescente ferma la porte.

- Mais je t’en pris ! Fais comme chez toi !


C’était ironique évidemment !

Peter : « Je vois que vous avez eu le temps de ranger. La boutique de mon père est encore un vrai fiasco avec ce qu’il s’est passé hier… »,

Emma fronça à nouveau les sourcils. La boutique de son père ? Qui pouvait bien être son père ? Il en parlait jamais au lycée.

- Première fois que je t’entends parler de ton père ! ça doit pas être le père idéal pour que tu en parles jamais ! C’est quoi comme boutique qu’il a ?

Elle le dépassa pour aller se vautrer sur le divan en face de la télévision, regardant un peu son téléphone portable pour voir si elle avait des messages. Aucun de ses amis mais son oncle la prévenait qu’il allait surement travailler tard au soir à cause des dégâts à répertorier pour les dédommagements aux victimes.



_________________
My parents and me


And my futur !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE
" Peter Pan "

Voir le profil de l'utilisateur

ღ Colombes : 12
Date d'inscription : 02/10/2016




MessageSujet: Re: Knockin' on Heaven's door [Emma]   Mar 4 Oct - 14:25



Knockin' on Heaven's door

Bien sûr qu'il ne parlait pas de son père, en quoi cela pouvait bien l'étonner, elle ? Les deux n'avaient pas élevé les moutons ensemble. Il était très ennuyant pour lui qu'Emma ait deviné, et dit à voix haute, ce que les plus proches amis d’Evans pensaient tout bas. Le pire, c'est qu'elle ne savait même pas qu’il parlait de Gold... Le fait que le père et le fils ne partagent pas le même nom y était sans doute pour quelque chose. Peter n'avait rien à dire sur lui, de toute façon. Ce qui l'intéressait plutôt, c'était la boutique de celui-ci, qui regorgeait d’artefacts issus de différents royaumes. Une mine à trésors. Combien de fois Peter avait tenté de la fouiller de fond en comble, dans le but de retrouver la dague de Rumpelstiltskin ? Il ne comptait même plus. Et impossible d'aller au bout, le vieux débarquait à chaque fois avant qu’il ne termine. Peter savait déjà deux choses : il devait absolument défaire le plancher un jour où l’autre, et il devait aussi trouver un moyen d’ouvrir son coffre fort. Une fois que cela serait fait, il pourrait enfin renoncer à croire que son père cachait sa dague parmi ses affaires. Qu'à cela ne tienne, Peter mettrait un jour la main dessus, et il prendrait le contrôle du Ténébreux. Ce dernier avait beau aimer son cher Baelfire, il était au moins assez malin pour savoir qu’il ne fallait certainement pas lui faire confiance. Mais tu ne perds rien pour attendre, Rumpel.

Bien qu'il affichait toujours un léger sourire, le regard que Peter portait sur Emma s'assombrit, lui donnant une expression indéchiffrable. Si lui-même était du genre à ne respecter la vie privée de personne, il dépréciait particulièrement qu'on se montre indiscret avec lui.

« Qu'est-ce que tu racontes, voyons ? Mon père est fantastique », rétorqua t-il.

Le ton était assez neutre, on aurait dit qu'il disait ça sérieusement. Il fallait être très observateur pour noter l'ironie de ses paroles. Et il fallait être très clairvoyant pour mesurer l'étendu de cette ironie. Peter éluda la question de Swan concernant la boutique, ce qui trahissait combien il avait l’habitude d’être celui qui mène les échanges. Même pour les choses les plus futiles, il y avait toujours un rapport de force avec Evans, que les autres en aient conscience ou non.

Il la suivit dans le séjour et, comme elle réquisitionnait tout le divan, il attrapa ses chevilles et les souleva pour libérer de la place. Après s'être assis, Evans autorisa les pieds de la belle à reposer sur ses jambes (n'avait-elle pas dit qu'il pouvait faire comme chez lui ? Il la prenait au mot en tout cas). Malgré des airs qui se voulaient aimable, le jeune homme avait plutôt l'air, avec son sourire charmeur et énigmatique, d'un prédateur appréhendant sa proie. Pas étonnant qu'il ait déjà lu, discrètement, le message qu'elle était en train de consulter, venant de son oncle.

« J'ai appris que tu avais aidé un garçon perdu, j'espère qu'il a retrouvé ses parents. C'est triste que cette petite famille ait débarqué en ville le jour d'un tel désastre, tu ne trouves pas ? », demanda t-il en feignant d'en être navré.

Et ce n'était pas un hasard, surtout. Il abordait le sujet dans l'espoir qu'Emma lui en dise un peu plus. Si elle ne voulait pas se montrer bavarde là-dessus, il mettrait les pieds dans le plat, bien évidemment. Le phénomène magique de la veille était similaire à l'arrivée de la blonde et sa bande d'amis à Storybrooke.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
FONDATRICE
" Blanche-Neige et les 7 nains "

Voir le profil de l'utilisateur

ღ Colombes : 238
Date d'inscription : 12/09/2016
Age : 31




MessageSujet: Re: Knockin' on Heaven's door [Emma]   Mar 4 Oct - 17:18


Visiblement, cela ne plaisait pas trop à Peter qu’Emma ait compris qu’il avait une relation compliqué avec son père. Si seulement elle pouvait en avoir à nouveau une avec le sien. David ayant tout oublié, elle n’était qu’une simple étrangère à ses yeux tout comme aux yeux de Blanche. L’ironie du sort, c’était que sa mère avait le prénom qu’elle avait pris lorsqu’elle devait se cacher de Regina, Mary-Margareth et Blanchard faisait une référence à son prénom original mais ça, il fallait le savoir !

Peter : « Qu'est-ce que tu racontes, voyons ? Mon père est fantastique »,
- Non, c’est vrai ? Alors tu te planques dans la forêt ?

Oui, elle avait envie d’être joueuse mais aussi d’être un peu chiante avec lui. De plus, elle avait une fois été promené Lucky dans la forêt pour changer d’endroit et respirer un peu l’air pur de la nature lorsqu’elle avait aperçu Peter qui se dirigeait vers son repaire. Elle l’avait suivi, curieuse mais elle n’était pas restée longtemps !

Le jeune homme la rejoignit dans le canapé, relevant les jambes de l’adolescente pour pouvoir s’asseoir et remit les pieds de la demoiselle sur ses jambes. Quand elle avait dit qu’il pouvait faire comme chez lui, elle ne pensait pas qu’il la prendrait au mot !

Peter : « J'ai appris que tu avais aidé un garçon perdu, j'espère qu'il a retrouvé ses parents. C'est triste que cette petite famille ait débarqué en ville le jour d'un tel désastre, tu ne trouves pas ? »,

Elle lança rapidement un regard sur le garçon. Rien ne lui échappait apparemment mais hors de question qu’elle lui parle de Henry ! Henry … Ce fils venant du futur ! Il est vrai qu’elle ne lui avait pas demandé qui était son père et elle hésitait à le lui demander. Si c’était quelqu’un qu’elle n’appréciait pas comme Evans bien qu’elle se sentait attirée par lui. Pire, si c’était Evans !

- Oui, il a retrouvé ses parents ! Au moins sa mère !

D’un certain sens, elle ne mentait pas puisque c’était elle sa mère mais elle n’avait pas encore rencontré le futur père ! Tu en es sûre Emma ? C’est pas plutôt le jeune homme à côté de toi ?



_________________
My parents and me


And my futur !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE
" Peter Pan "

Voir le profil de l'utilisateur

ღ Colombes : 12
Date d'inscription : 02/10/2016




MessageSujet: Re: Knockin' on Heaven's door [Emma]   Mar 4 Oct - 19:13



Knockin' on Heaven's door
Niveau indiscrétion, Peter Evans avait une adversaire de taille, ce qui eut le mérite de le braquer. Vu combien sa planque s'enfonçait dans les bois, Emma avait fait une sacrée marche pour le suivre. Car oui, il était conscient qu’elle l'avait suivi : si la jeune femme était tombée sur l'endroit par hasard, elle n'aurait eu aucun moyen de savoir qu'il lui appartenait. Et jamais un proche ami de Peter n'aurait parlé de son repaire à cette arriviste.

Dès qu'elle évoqua le petit garçon, Peter remarqua aussitôt son changement, son appréhension. Quand le sujet était Evans, Emma se montrait un peu trop direct et bavarde, et voilà qu'elle devenait désormais allusive en mentionnant le jeune nouveau ! Peter comprit rapidement que s'il voulait obtenir de plus amples informations, il ne pourrait pas compter sur elle. Plus on essaie de conduire les autres à dire ce qu'ils dissimulent, plus ils se terrent dans le silence. C’était peine perdue. Evans devrait donc s'adresser directement au concerné, encore fallait-il le trouver. Ce qui tombait plutôt bien, c'est que Peter était doué pour les... jeux de piste. N’ajoutant rien de plus, le jeune homme resta un long moment silencieux, son regard scrutant Emma sans la moindre gêne. Il pouvait presque lire en elle, bien sûr qu'elle cachait quelque chose...

Contre toute attente, il demanda soudainement :

« Je t'intéresse, Emma ? »

A ces mots, il haussa in sourcil mi interrogateur, mi moqueur. Il connaissait la réponse à cette question, bien sûr. Repoussant les pieds d'Emma, Peter se leva et se planta devant la belle. Il se pencha ensuite vers elle en posant la main sur l'accoudoir. Encore une fois, il piétinait son espace vital sans vergogne. La tête légèrement inclinée sur le côté, il esquissa un sourire joueur tout en détaillant davantage son joli minois qu'il avait désormais proche du sien. On s'attendait presque à ce qu'il lui fasse du charme, mais les paroles qu'il lâcha furent un peu moins légères qu'on ne l'aurait prédit.

« La prochaine fois que tu t'aventures aussi loin en me collant aux basques, viens au moins dire bonjour... »

Dans les yeux du jeune homme dansait une discrète lueur d'avertissement, c'était comme un regard portant une menace latente. Presque affectueusement, Peter prit une des mèches désordonnées de la belle pour la lui caler derrière l'oreille. Il se redressa ensuite.

« J'étais juste venu vérifier que tu allais bien. C'est le cas, alors je ne t'embête pas plus longtemps », dit-il, reprenant l’air de l’innocence.

Sur ce, il tourna les talons.

« A bientôt. »

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
FONDATRICE
" Blanche-Neige et les 7 nains "

Voir le profil de l'utilisateur

ღ Colombes : 238
Date d'inscription : 12/09/2016
Age : 31




MessageSujet: Re: Knockin' on Heaven's door [Emma]   Mar 4 Oct - 20:17


Oui, Emma cachait des choses, surtout concernant Henry. Qu’est-ce que Peter pourrait bien lui faire et puis, elle devait protéger le gosse. Après tout, c’était son fils, enfin celui qu’elle aura dans quelques années … ou peut-être dans moins d’un an ma chère ! Tout à coup, il lui posa une bien curieuse question :

Peter : « Je t'intéresse, Emma ? »

La jeune fille resta comme interdite, le cœur battant soudainement la chamade, la chaleur qui lui monta jusqu’aux joues. La question qu’il n’aurait pas dû poser car elle ne savait pas trop comment réagir, ni même comment contrôler sur le moment ses réactions car parfois, quand un mec lui plaisait, elle ne savait pas du tout contrôler ses émotions pour les cacher. Il ne faut pas le croire mais même si elle a déjà eu quelques petits-amis, elle s’en était déjà pris pleins de râteaux. Le premier garçon qui lui avait brisé le cœur, elle ne s’en rappelait pas vraiment car elle n’avait que cinq ans mais elle se souvenait qu’elle l’avait trouvé beau, encore plus beau que son père et il s’était montré très gentil avec elle. D’ailleurs, il lui avait même écrit une berceuse et elle commençait à se demander si ce garçon qu’elle voyait parfois dans ses rêves récemment n’était pas ce dernier. Elle se souvient avoir pleuré pendant des nuits une fois qu’elle était rentrée chez elle. Mais pas moyen pour elle de se souvenir de son prénom ni de son visage. C’était comme si on lui fait boire une potion de l’oubli mais que ça avait marché qu’à moitié.

Tout à coup, le jeune homme se releva pour ensuite venir planter son regard dans celui de la blondinette qui eut un sursaut d’un battement de cœur. Leurs visages étaient un peu trop proches l’un de l’autre au goût d’Emma bien que ça lui permettait de mieux observer celui de Peter.

Peter : « La prochaine fois que tu t'aventures aussi loin en me collant aux basques, viens au moins dire bonjour... »

C’était une menace qu’il lui faisait ? Mais il ne l’impressionnait pas vraiment.

- Eh bien la prochaine fois que je suis dans le coin en faisant sa promenade à mon chien, on viendra te faire un petit coucou !

Elle ne flancha même pas lorsqu’il replaça une de ses mèches derrière son oreille. Il se releva à nouveau, reprenant son petit air innocent.

Peter : « J'étais juste venu vérifier que tu allais bien. C'est le cas, alors je ne t'embête pas plus longtemps »,

Il tourna les talons et s’apprêtait à partir mais au fond d’elle, Emma n’avait pas trop envie qu’il parte. Il l’attirait comme il l’intriguait. Elle se demandait même si elle ne l’avait pas croisé dans le monde des contes. Poussant un soupir, elle se mit en position jambes croisées sur le divan avant de reprendre :

- Oui, tu m’intéresses !

Un point pour Peter. Et puis, il finirait par le savoir à moins qu'il le savait déjà.



_________________
My parents and me


And my futur !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE
" Peter Pan "

Voir le profil de l'utilisateur

ღ Colombes : 12
Date d'inscription : 02/10/2016




MessageSujet: Re: Knockin' on Heaven's door [Emma]   Mar 4 Oct - 22:34



Knockin' on Heaven's door
Peter imagina l’histoire qu’elle lui servit au sujet de son chien comme un prétexte, ou plutôt une fausse excuse, c’est-à-dire qu’il refusa de gober ça. En fin de compte, il n’était pas surpris qu’on le suive, que ce soit elle ou quelqu’un d’autre. Le jeune homme avait bien conscience d’attirer la curiosité. La sociabilité avait un revers de médaille… surtout quand on était aussi spécial et mystérieux que Peter, le type que vous pouvez considérer comme un ami, jusqu’au jour ou vous vous rendez compte qu’il sait tout de vous, et que vous ne savez rien de lui.

Lorsqu’il fit demi-tour, d’un côté, il avait l’intention de partir, mais de l’autre il était persuadé qu’il n’irait pas loin. Un compte à rebours se déclencha dans sa tête. 3…2…1…

« Oui, tu m’intéresses ! »

C’était tellement prévisible que ça n’en était même plus drôle. Peter l’avait bien vu rougir, quand il avait posé la question, et même sans ça, il l’aurait su. Il n’avait même pas l’impression d’avoir gagné quoique ce soit, si ce n’est la satisfaction de savoir qu’Emma n’était pas si pressée qu’il parte. Le jeune homme s’arrêta, un sourire mutin étirant ses lèvres. Après un court instant, il tourna lentement la tête vers la belle. Il l’intéressait. Ce n’est pas parce qu’il le savait déjà qu’il n’était pas satisfait de l’entendre le reconnaître. La blondinette avait dû puiser dans sa fierté pour l’admettre. Même Peter, qui se montrait outrageusement charmeur avec elle, n’avait jamais été aussi explicite en paroles. Enfin, il était aussi persuadé qu’il n’y avait rien à exprimer de toute façon. Jouer avec Emma était un passe-temps qui lui plaisait parce qu’elle faisait partie des rares à lui tenir tête et ça s’arrêtait là. Pas de raison supplémentaire, pas d’autre enjeu, si ce n’est le jeu. Son cœur s’était endurci, et l'ambition l'aveuglait trop pour qu’il n’y voie autre chose. Peter ne lui fit même pas le plaisir de dire que c’était réciproque, qu’il était aussi intéressé par elle. Emma n’avait pas été sage, après tout.

Il fit mine de réfléchir un instant, son petit air malin semblait la narguer. Partira, partira pas ? Faisant mine de lui accorder une faveur, Evans daigna se tourner pleinement vers elle en croisant les bras. Son sourire énigmatique et son regard perçant la jaugeant avec insistance donnaient l’impression qu’il la mettait à l’épreuve.

« Et si tu me disais quelque chose que je ne sais pas déjà ? », proposa t-il alors avec arrogance, en relevant le menton. « Ce n’est pas la compagnie qui dérange, mais… »

Il laissa sa voix en suspens en haussant un sourcil taquin.


FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
FONDATRICE
" Blanche-Neige et les 7 nains "

Voir le profil de l'utilisateur

ღ Colombes : 238
Date d'inscription : 12/09/2016
Age : 31




MessageSujet: Re: Knockin' on Heaven's door [Emma]   Mar 4 Oct - 23:01


Emma se maudissait d’avoir craqué ainsi. Elle ne connaissait rien de lui et il se prenait pour un … Pour un quoi déjà ? Si ça se trouvait, il jouait avec elle et c’était même pas réciproque. Un beau râteau en vue ! Elle poussa à nouveau un soupir sans même prêter attention au jeune homme. Qu’il reste ou qu’il parte, elle s’en fichait ! De toute façon, elle le voyait déjà au lycée. Et puis, depuis ce tremblement de terre et ce gosse venant de nulle part – ou plutôt du futur, son futur – elle ne savait plus où se donner de la tête en plus de la malédiction dont elle ne trouvait aucun indice pour la briser.

Peter : « Et si tu me disais quelque chose que je ne sais pas déjà ? »,

La jeune fille tourna la tête vers lui. Il voulait dire quoi par là ? Il continua mais ne finit pas sa phrase. Mon dieu, ce garçon avait le don de l’exaspérer.

- Mais car il y a toujours un « mais » ! Vas-y, finis ta phrase ! Mais en effet, je sais sans doute des choses dont tu ignores mais .. Oh encore un « mais » … je ne suis pas certaine que tu me prendrais au sérieux, alors plus pour mon bien que pour le tien, je préfère ne rien dire et ça m’évitera de passer pour une folle !

Le pire, c’était qu’à ce moment précis, elle commençait à avoir envie de lui sauter dessus et l’embrasser mais non. Elle se fit violence pour ça et puis, il ne demanderait pas mieux. Elle en était certaine. Il devait être le genre de gars à qui il suffisait de jouer les bad boys sous de faux airs d’anges pour appâter les filles avec un sourire charmeur. Il n’y avait qu’à voir certaines filles de leur classe pour comprendre. Elle était l’une, voire peut-être la seule fille à ne pas glousser quand il lui adressait un sourire.

- Et surtout, viens pas dire que tu sais des trucs sur moi ! ça m’étonnerait fort que tu me connaisses alors que je sais que dalle sur toi, hormis pour la petite cabane dans la forêt et la relation compliqué avec ton papounet !

En repensant à son père, son visage changea d’expression. Mélancolie et tristesse pouvaient se lire dessus. Sur un ton qui se voulait plus bas :

- Toi au moins, t’as encore ton père qui se souvient de toi !



_________________
My parents and me


And my futur !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE
" Peter Pan "

Voir le profil de l'utilisateur

ღ Colombes : 12
Date d'inscription : 02/10/2016




MessageSujet: Re: Knockin' on Heaven's door [Emma]   Sam 8 Oct - 23:53



Knockin' on Heaven's door
La jolie blonde partit au quart de tour... Et Peter baissa le visage pour dissimuler un sourire amusé, parce que même si ce n'était pas le moment de rire, elle était drôle, à s'agacer pour rien. Le jeune homme aimait bien jouer avec les nerfs des gens et leur faire perdre leur moyen. Pourquoi tu t'énerves ? aurait-il demandé, s'il avait envie de se moquer. Le fait est qu'elle venait de piquer sa curiosité. Il se demandait ce qu'il y avait de si extravagant dans ce qu'elle cachait pour craindre d'être prise pour une folle. S'il y a bien une personne qui pouvait croire un tas de truc, c'était bien un type tout droit sorti du Pays Imaginaire.

« Tu serais surprise... », rétorqua t-il en affichant un vague sourire amusé.

Elle dût un peu le croire sur parole parce qu'elle en dit un peu plus. En soi, pour un habitant lambda, ce qu'elle venait de raconter n'avait peut-être pas trop de sens, mais il était Peter Pan et lui, il avait toute sa mémoire... Dès qu'elle mentionna ce père qui l'avait oubliée (car oui, il avait parfaitement entendu), le garçon reconstitua le puzzle en un temps record. Mais bien sûr ! Elle n'était pas touchée par l'amnésie générale des habitants, mais elle venait quand même d'un autre monde. Bon sang, comment avait-il pu ne pas le voir plus tôt ? Emma, c'est un prénom qui l'avait fait sourire, mais l'ironie du sort était bien plus conséquente qu'il ne l'avait cru. C'était la Emma. Elle ressemblait bel et bien à cette gamine qu'il aurait tué pour l'immortalité. Les parents de celle-ci ne se souvenaient pas de Peter, ils le prenaient pour un ado normal et sympa, lors même qu'il avait voulu arracher le cœur de leur fille à Neverland.

Malgré cette lourde prise de conscience, il ne réagit point du tout et ne laissa rien transparaître. Au fond il se disait : Maintenant que je sais tout ça, je fais quoi ? La malédiction de Neverland ne prenait peut-être pas ici, c'était donc une chance pour lui de chercher l'immortalité d'une autre façon. Toujours est-il qu'il ne pouvait pas prendre de décision définitive avant d'avoir récupéré sa magie. Cela n'empêche pas qu'il était rancunier... il avait dit un jour qu'elle lui appartenait. Qu'elle s'en souvienne ou non, cela n'avait pas changé. Mais justement... pourquoi ne se souvenait-elle pas de lui d'ailleurs ? C'était bien étrange.

Une autre ironie, quelques secondes après qu'elle eut affirmé qu'il ne pouvait rien savoir d'elle... il en savait déjà bien trop. Peter décroisa les bras.

« Navré pour ton père... »

Il avait l'air sincère, vraiment, mais non, il n'était pas navré du tout. Cela lui importait peu, qu'elle souffre. N'avait-il pas tenté de lui arracher le coeur ?

« Mais ce n'est pas une raison pour croire que tout le monde a un problème avec le sien. Je parie que ça ne t'aide même pas à te sentir mieux, alors inutile de m'inventer des antécédents avec le mien. », ajouta t-il avec un haussement d'épaules innocent.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas


- Contenu sponsorisé -







MessageSujet: Re: Knockin' on Heaven's door [Emma]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Knockin' on Heaven's door [Emma]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Emma de Normandie de Stéphane William Gondoin
» Emma de Normandie... et d'Angleterre.
» MAC Look in a Box: Girl Next Door Set
» FESTIVAL DE SAN REMO – Emma Marrone nouvelle reine de la chanson italienne
» Emma Frost [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
An Untold Story :: Storybrooke & cie :: Habitations :: ❧ Maisons
 :: ❧ Maison de Danny Meyers
-